Food

Les passions se déchainent pour les autocuiseurs

Les passions se déchainent pour les autocuiseurs

La cocotte-minute ou autocuiseur sortent des placards pour aller vers des publics très divers et sort de la confidentialité des cuisines de grand-mère pour séduire chefs et foodies

Naissance d’une légende : la cocotte-minute Seb

La cocotte-minute a été en partie inventée par la marque Seb par une technique révolutionnaire.  Si avant les cocotte-minutes étaient conçues en fonte ce qui les rendait fragiles, la marque Seb propose d’utiliser une feuille d’aluminium pour les constituer. Le résultat est la célèbre cocotte-minute que nous avons vue dans toutes les cuisines de nos grands-mères. On aurait pu croire qu’elles s’y arrêteraient et seraient relégués à des temps trop ancien comme les blouses et les culottes à contention.

Un retour en force pour des aspects pratiques :

Dans nos vies au rythme effréné, la cocotte-minute effectue un retour en force. Présenté désormais comme un indispensable de la cuisine pour ses qualités gustatives l’autocuiseur séduit aussi pour la rapidité avec laquelle on peut cuisiner un plat grâce à celui-ci. Il faut en effet 3 fois moins de temps pour cuisiner un plat à l’autocuiseur qu’à la cuisson traditionnelle. Le côté pratique est donc largement mis en avant.

Un gain de temps, un gain d’énergie aussi, la cocotte-minute a tout pour plaire et séduire, mais il reste encore un écueil : il faut toujours cuisiner et parfois cela prend du temps et demande de l’imagination. Dans la vie quotidienne, cela peut parfois poser problème et certaines marques l’ont bien compris, elles misent sur l’automatisation de la cuisine.

cocotte-minute-autocuiseur-cookeo

Des révolutions technologiques

La mode est au tout connecté.  Avec le Web 3.0, les objets sont de plus en plus connectés pour interagir entre eux et nous avec eux. La marque Moulinex joue largement la carte de l’innovation avec notamment dans la famille des autocuiseurs ou multicuiseurs, la modèle Cookeo. Il s’agit là d’un autocuiseur intelligent qui va guider l’utilisateur vers la conception de recettes enregistrées sur l’appareil. Il va lui demander de rajouter 200g d’eau par exemple et 300g de pommes de terres et de laisser mijoter jusqu’au signal sonore suivant dans 15 minutes et d’enchainer les différentes opérations jusqu’à la réalisation du plat. Présenté avec cette succession d’étape un peu rébarbative cela peut peut-être laisser de marbre, mais dans une cuisine, avec d’autres tâches à effectuer, et la certitude de réussir un plat savoureux à la fin il y a de quoi se laisser séduire.

Un avenir brillant pour les autocuiseurs

Il reste donc encore de longs jours à vivre pour les autocuiseurs et ils garderont encore longtemps leur place dans nos cuisines. L’inquiétude que l’on peut avoir face par contre à ces avancées technologiques dans les cuisines, c’est d’une part, la place de la cuisine dans les ménages, la culture et la gastronomie. Les recettes traditionnelles deviendront-elles des produits d’entreprises que l’on peut télécharger et fabriquer de manière standardisée dans une machine ?

la place de l’homme dans sa relation à la machine ?

Et d’autre part la place de l’homme dans sa relation à la machine, objet créé par l’homme dont celui-ci devient à son tour le serviteur car ce sera lui (ou elle) qui devra suivre les instructions que lui donnera le Cookeo Moulinex sur son bel écran LCD.

Source : le site cocotte-autocuiseur.com